Vous l’avez peut-être remarqué, mais la frontière entre les deux termes est ténue. Entre innover et rénover, entre innovation et rénovation, il n’y a que deux petites lettres qui diffèrent.  Deux petites lettres, mais deux énormes qualités pour tous les architectes et décorateurs / décoratrices d’intérieur qui veulent être performants et pourquoi pas reconnus dans leur métier. Savoir rénover, savoir innover, des compétences au service de vos performances, vous vous en rendrez bien vite compte au cours de votre apprentissage du métier d’architecte d’intérieur ou de décorateur / décoratrice.

Savoir rénover, moderniser en exploitant l’existant

La rénovation peut parfois se substituer à l’innovation et déjà permettre de proposer de nouvelles solutions. En effet, vous pouvez partir de l’existant et y apporter plusieurs améliorations, options, services complémentaires, bref, des « extensions » qui vous permettront d’assurer la transition entre un service et un autre et dans les cas les plus aboutis, d’élargir votre offre ou de savoir proposer une palette d’actions la plus large possible. De quoi mettre davantage de chances de votre côté de parvenir à vos fins :

  • obtenir un marché pour un architecte d’intérieur indépendant,
  • sceller un partenariat avec un cabinet d’architectes pour un décorateur d’intérieur ou une décoratrice,
  • se démarquer dans un book qui accompagnerait un devis, etc.

Dans les métiers de la décoration et de l’architecture d’intérieur, la rénovation peut par exemple prendre la forme d’une remise en peinture et d’un éclairage spécifique pour se concentrer, et / ou concentrer les efforts budgétaires sur la réalisation de travaux plus approfondis d’autres espaces. Vous en trouvez un exemple ci-dessus. Ce à quoi nous essayons de vous sensibiliser ici, c’est que rénover, ou savoir rénover, ce n’est pas seulement un pan de l’activité d’un décorateur d’intérieur ou d’une décoratrice d’intérieur qui tantôt opère sur un nouveau bâtiment, tantôt opère sur un bâtiment ancien auquel il faut redonner une nouvelle jeunesse. Savoir rénover, c’est savoir s’inspirer de l’existant pour en tirer la quintessence et en obtenir, quand cela est possible, un meilleur rapport entre la qualité finale et les sommes engagées ou le temps passé, que si vous aviez tout changé pour tout changer.

Savoir innover, le plus qui fait la différence

Savoir rénover en s’inspirant, en s’imprégnant des bâtiments et des lieux est une excellente qualité comme nous venons de le voir. Si en plus vous avez la capacité d’innover, c’est presque comme si c’était gagné. Quand le métier d’architecte d’intérieur n’aura plus de secret pour vous, vous saurez que c’est une de ces qualités qui font la différence entre un bon et un très architecte précédé par sa notoriété. Savoir innover. Pour gagner de nouveaux appels d’offres et séduire les investisseurs, se plier aux exigences de son temps et mettre à profit intelligemment les fruits de la modernisation où qu’ils se trouvent, nouveaux matériaux, nouvelles techniques… vous permettra de choisir entre les anciennes et les nouvelles méthodes entre les anciens matériaux et les nouveaux, de parfois mixer les uns et les autres pour ouvrir en grand l’éventail des possibilités. Riche de ce supplément de cordes à votre arc, vous n’en serez également que plus performant quand il s’agira de réfléchir aux différentes perspectives à votre disposition pour aborder – et candidater sur – un nouveau projet d’architecture ou de décoration d’intérieur.

Liens

Si vous voulez pousser plus loin la réflexion sur la rénovation et l’innovation, voici un article très intéressant sur le sujet.

Crédit photo : espace blanc rénové sur Pixabay